La semaine du Galop vue par Louis-Philippe Beuzelin

Louis-Philippe Beuzelin nous parle de son métier et de la façon dont il vit cette Semaine du Galop!

Louis-Philippe a passé un moment en Angleterre, voici son point de vue sur la Semaine du Galop de Vichy et ce qu’il pense des courses françaises et britanniques:
« C’est bien, c’est différent de l’Angleterre, ils n’ont pas ça là-bas. Personnellement je ne suis pas vraiment, mais les courses ici, c’est beaucoup mieux qu’en Angleterre. Il y a plus de courses là-bas, c’est vrai, il y a plus d’opportunités pour un jeune jockey comme moi qui vient d’un pays étranger. On peut monter plus souvent, mais ici ça vaut le coup! De venir monter à Paris et ici, c’est bien, l’argent rentre beaucoup mieux. En Angleterre il y a des réunions tous les jours, c’est PMU, mais c’est comme si c’était en Province alors ça n’est pas vraiment aussi important qu’ici. Un gagnant, ici, en France, c’est très significatif, comparé à en Angleterre où il faut gagner tous les jours sinon on ne gagne pas, on est oublié… »

Vous êtes jeune et vous avez déjà une certaine notoriété, comment vivez-vous cela?
« Oui, j’ai eu beaucoup de succès, ils atttendaient beaucoup de moi en Angleterre, et après j’ai eu un accident de voiture alors j’ai pris le plus dur déjà… Je suis allé de très haut à presque oublié. Mais maintenant je vis au jour le jour et je suis content de monter et de continuer, et je travaille dur pour essayer d’avoir du succès. »

Et dans quelques année, vous vous voyez comment?
« J’espère être parmi les meilleurs comme Soumillon, Dettori, etc. Mais il faut travailler et c’est ce que je vais faire! Alors mon espoir c’est d’être parmi les meilleurs: connu mondialement, pas juste un jockey! Pour l’instant ça va bien, ça marche! »

Merci Louis-Philippe!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*