Interview de Christophe Herpin

Christophe Herpin, jockey d’obstacle, a accepté de répondre à quelques questions pour nous éclairer sur son métier…

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
« J’ai 26 ans, je suis originaire de Granville. J’ai un BEP élevage et un Bac Pro gestion, comptabilité des exploitations agricoles. J’ai été Gentleman de 16 ans jusqu’à la fin de mes études, puis je suis passé jockey parce que j’ai eu une proposition de Monsieur Chemin. Il m’a embauché et m’a donné l’opportunité de tout monter. Depuis 6 ans je suis employé chez lui, tout se passe bien ! »

Pourquoi avoir préféré l’obstacle au plat ?
« Mes parents habitent à 300m de l’écurie de Monsieur Chemin, j’ai donc été élevé à côté de chez lui. Depuis l’âge de 11 ans je vais monter chez lui à l’entrainement tous les matins. C’est vrai que le poids ne m’avantage pas, j’ai un bon poids pour être jockey d’obstacle. Depuis que j’ai 13 ans je monte en haies, steeple et cross. J’ai été « dressé » par Philippe Bréchet qui a été un très grand gentleman ! Philippe Chemin ne voulait pas me voir en obstacle au début de ma carrière, donc jusqu’à 16-17 ans je suis resté en plat. J’ai commencé à monter en obstacle, il m’a fait de plus en plus confiance, et puis le gaz a amené le jockey ! Maintenant je dois avoir près de 135 gagnants en 10 ans de monte, et sur 135, j’en ai 133 pour Philippe Chemin. J’en suis là grâce à lui aujourd’hui ! »

Vous avez des objectifs pour cette année ?
« Je crois que mes objectifs sont tombés à l’eau… L’année dernière j’étais 4° de l’Ouest, je comptais prendre une cravache cette année. La cravache d’or on sait très bien que ce n’est pas possible, il y a David Cottin devant nous. Après la cravache d’argent, il y a David Berra qui est là, deux grands jockeys ! La cravache de bronze était jouable. L’année dernière, je l’ai loupée à deux gagnants. Je m’étais donné cet objectif cette année, et malheureusement, à moins que le second semestre se passe mieux, je suis en retard. J’ai eu des chevaux malades, certains ont eu des accidents… L’écurie a la poisse, et ça a l’air de revenir depuis quinze jours, mais ça fait six mois qu’on est dans le trou… Mais je ne vais pas changer de patron pour ça, c’est comme ça, on se serre les coudes et on verra l’année prochaine. Il n’y a pas d’objectif du moment qu’on rentre entier à la fin de l’année, qu’on est heureux, qu’on a nos gagnants. J’espère quand même arrêter ma carrière avec au moins une cravache d’argent. »

Y a-t-il eu des chevaux importants pour vous ?
« Oui, un cheval comme Villez de Condé, qui m’a offert ma première victoire à Auteuil, et qui m’a fait perdre ma décharge. Aujourd’hui il passe sa retraite chez moi, il la mérite. Et puis il y a d’autres chevaux très sympas, mais il y en a tellement que je les aime tous ! J’ai Sable des Ongrais qui m’a offert un Quinté, Quarté du Châtelet également. Mais Sable c’est le cheval de Paris, c’est Listed, Quintés, c’est beau ! Puis il y en a plein d’autres sympas, hier encore Ruse des Planches m’offrait une victoire en haies et c’est un cheval de Steeple. Mais les deux chevaux de ma carrière, ce sont Sable des Ongrais et Villez de Condé ! »

Avez-vous d’autres activités en dehors des courses ?
« Non. Ce sont les courses, je n’ai pas le temps. Les courses, le travail me prennent énormément de temps. J’essaye de consacrer un peu de temps à ma famille mais ça n’est pas toujours facile. »

Un dernier mot ?
« Je remercie tous ceux qui me suivent, et qui, quand j’arrive sur un hippodrome, sont là pour m’aider dans les mauvais moments comme dans les bons, ma famille qui est beaucoup derrière moi et mon amie. »

 

Merci Christophe!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

One thought on “Interview de Christophe Herpin

  1. Belle interview vérité !
    Proche de Christophe homme de parole, je peux vous affirmer que la transparence est la !

    Un homme qui nous pousse à la passion !

    Encore de tres bon moments à partager !!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*