Interview de Julien Magniez

Voilà l’interview de Julien Magniez, jeune apprenti de Corine Barande Barbe…

Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours ?
« Depuis tout petit j’aime les chevaux, je regardais souvent les Quintés à la télévision. A l’âge de 10 ans, j’ai compris que je voulais travailler avec les chevaux de courses. Mes parents m’ont trouvé une école sur Paris grâce à Internet. A l’âge de 15 ans je suis donc rentré à l’AFASEC. Aujourd’hui  j’ai 19 ans et je suis apprenti chez Corine Barande Barbe depuis deux ans. Tout se passe bien, elle commence à me faire confiance et j’espère monter un peu plus chez d’autres entraîneurs. »

Il y en a chez qui vous aimeriez monter en particulier ?
« Non, pas vraiment. C’est vrai que ce serait mieux de travailler pour des entraîneurs sur Paris. Actuellement j’ai un agent qui commence à me faire monter en province les week-ends et c’est très bien pour le moment. »

Quels sont vos objectifs à long terme ?
« J’aimerais bien avoir au moins dix gagnants cette année, j’en ai déjà cinq donc je pense qu’une petite dizaine ce serait bien ! Pour les années à venir, j’aimerais monter plus régulièrement, pour plus d’entraîneurs, faire plus de gagnants et tout ça à un bon niveau ! »

Vous avez des modèles dans le milieu ?
« Non, je n’ai pas vraiment de modèle. J’essaye de prendre exemple sur les grands ! »

Il y a eu des chevaux importants pour vous ?
« Oui ! Milord des Aigles avec qui j’ai fait mon premier gagnant et qui m’a d’ailleurs fait gagner encore cette année. Il y a aussi un petit cheval qui s’appelle Uldiko, avec qui j’ai fait pas mal d’arrivées sur Paris et que j’aime beaucoup ! »

Si vous deviez monter une grande course, laquelle ce serait ?
« L’Arc de Triomphe en particulier, mais si je pouvais participer à des grandes courses à l’étranger, ça m’intéresserait aussi ! »

Vous avez d’autres passions en dehors des courses ?
« J’aime tous les sports, mais plus particulièrement le football ! »

Un dernier mot ?
« J’essaye de garder une bonne condition au maximum. Je remercie ma patronne et je me donne à fond dans toutes mes courses. »

Merci Julien!

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*