Interview de Paul Lucas

Voici l’interview du jeune jockey d’obstacle Paul Lucas…

Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours en quelques mots ?
« J’ai commencé chez Monsieur Eric Leray, il y a trois ans et demi. J’y suis resté un an, c’est là que j’ai eu ma licence. J’ai gagné ma première course pour lui à Pau. Au fur et à mesure, j’ai voulu voir ailleurs. J’ai été chez Monsieur Guillaume Macaire durant six mois, et comme je voulais partir en meeting, j’ai fait le meeting de Pau en travaillant pour Monsieur Trapenard. Ce meeting ne s’est pas très bien passé… Je suis ensuite parti dans l’Ouest, chez Monsieur Fertillet, en rentrant de Pau, et là je suis sur Paris chez Monsieur Bertran de Balanda où ça se passe très bien ! »

Comment vous est venue l’idée d’être jockey ?
« Ma mère m’a toujours dit que comme j’aimais les chevaux et que j’étais un peu casse-cou, ce serait bien pour moi, mais il fallait aller voir ça, comment ça fonctionnait, si je n’avais pas peur ! J’ai adoré et je suis resté dans ce milieu ! »

Dans quelques années, vous aimeriez être dans quelle situation ?
« J’aimerais progresser, monter les échelons dans les chevaux. Après il faut voir par la suite si j’arrive à ne pas avoir « trop » d’accidents ! »

Vous avez des modèles dans le milieu ?
« Mes idoles ce serait Jonathan Plouganou, David Berra, David Cottin, Christophe Pieux,… des cracks quoi ! »

Y a-t-il eu des chevaux qui vous ont marqué, que vous avez ou aimeriez monter ?
« Non pas forcément, la plupart du temps on les voit à la télé. Mais à 21 ans, avec la décharge, il faut attendre, il faut progresser le matin et monter l’après-midi. Ça arrivera quand ça arrivera ! »

Vous avez d’autres activités en dehors des courses ?
« Oui, le football et le surf ! »

Un dernier mot ?
« Je remercie tous mes patrons qui m’ont beaucoup appris : Monsieur Leray, Monsieur Macaire, Monsieur Trapenard, Monsieur Fertillet et Monsieur Bertran de Balanda. »

 

Merci Paul!

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*