Interview de Maxime Guyon

Voilà l’interview du jeune Maxime Guyon, un de nos cracks jockeys français…

Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours ?
« Je m’appelle Maxime Guyon, j’ai 24 ans. J’ai commencé par des courses de poneys dans l’Ouest, puis je suis rentré à l’Ecole du Moulin à Gouvieux. J’ai tout de suite été placé chez monsieur Fabre, j’ai eu beaucoup de chance de travaillé dans son écurie et à ses côtés. Tout s’est vraiment très bien passé, il m’a fait confiance tout de suite, j’ai pu monter rapidement des gagnants, des bons chevaux, tout s’est enchaîné très vite ! »

Vous êtes jeune et avez déjà beaucoup de succès, comment vous le vivez-vous ?
« Plutôt très bien ! Je suis quelqu’un de simple je pense, je ne me prends pas la tête. Je ne sais pas si je me rends compte de la chance que j’ai mais en tout cas je profite de ces bons moments, on ne sait jamais combien de temps ça va durer. »

Il y a eu des modèles pour vous, des gens importants dans votre carrière ?
« Oui, j’ai la chance d’être entouré de très bons jockeys, notamment Olivier Peslier. Il a une carrière remarquable. J’ai un peu le même parcours que lui : les courses de poneys, le Moulin à Vent et lui aussi a travaillé chez monsieur Fabre. C’est vraiment un modèle de régularité, il est toujours au top chaque année, il gagne toujours des Groupe I, c’est vraiment un grand jockey ! »

J’imagine qu’il y a également eu des chevaux importants ?
« Oui, bien sûr ! J’ai monté de très bons chevaux. J’ai monté Cavalryman, le cheval qui m’a fait gagner mon premier Grand Prix de Paris,  Lope de Vega, qui m’a fait gagner mon premier Jockey Club, Golden Lilac, qui m’a fait gagner mon premier Prix de Diane. J’ai énormément de satisfaction dans ma jeune carrière et j’espère que ça durera comme ça longtemps ! »

Quels sont vos objectifs pour cette année et sur un terme plus long ?
« Mon objectif c’est de faire toujours mieux que l’année précédente. Je vais essayer de continuer à gagner des courses, surtout des belles courses. Je pense que c’est plus important de gagner quelques Groupe I que plein de petites courses. Je n’ai encore jamais gagné l’Arc, j’espère que ça arrivera un jour ! »

Vous avez d’autres passions, ou activités, en dehors des courses ?
« Nous n’avons pas trop le temps de faire des activités en dehors des courses, c’est vraiment très prenant. Je travaille encore le matin de temps en temps, donc une fois que l’écurie du matin est finie je pars pour les courses donc je n’ai pas réellement de passion. J’aime bien jouer à la pétanque avec les copains dans le jardin, c’est plutôt sympa et c’est la petite activité que je me permets qui ne prend pas beaucoup de temps et que je peux pratiquer le soir après les courses. »

Un dernier mot pour les lecteurs ?
« S’il me soutiennent, je les remercie! Ça fait vraiment plaisir d’avoir des gens qui sont là pour soi, je suis très content d’être soutenu, c’est toujours sympa d’être reconnu dans le métier qu’on fait, je vous remercie ! »

 

Merci Maxime!!

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

One thought on “Interview de Maxime Guyon

  1. Bonjour Maxime,

    Passionné avant tout et turfiste pour la sensation. Je trouve en ta monte un garçon complet qui fait très peu d’erreurs en course. C’est vrai tu es passé sous la poigne de Fabre un entraîneur de reconnue mondiale, ce qui t’as permis d’acquérir de solides bases.
    Je te souhaite toujours plus de succès et de victoires prestigieuses.

    Ludovic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*