Interview de Thomas Dupouy-Bataille

Voici l’interview de Thomas Dupouy-Bataille, jockey au service d’Emmanuel Clayeux…

Pourrais-tu te présenter et nous expliquer ton parcours ?
« J’ai regardé le site internet de l’AFASEC de Chantilly, et j’y suis rentré en 4°. J’ai fais trois ans là-bas, la 4°, la 3° et le CAP, et j’ai embauché directement après chez Thierry Doumen. J’ai voulu changer d’écurie, et je suis allé chez monsieur Clayeux où j’ai commencé à débuter. Aujourd’hui, j’ai une vingtaine de montes, un gagnant à Saint-Galmier, je suis deuxième à Nancy, troisième à Moulins, et la plupart du temps je monte des inédits, je suis quatre ou cinquième, ça n’est pas toujours facile ! »

Il y a des modèles pour toi, des gens importants dans ta carrière ?
« Le jockey que je préfère, celui à qui j’aimerais ressembler dans ma façon de monter c’est Thomas Beaurain. Sinon, là où je suis actuellement, chez Emmanuel Clayeux, c’est là où j’ai réellement commencé à apprendre mon métier, là où j’ai appris à sauter et travaillé les chevaux. »

Le fait de faire de l’obstacle, c’est un choix où tu y as été contraint par le poids ?
« C’est un choix, un plaisir ! C’est vraiment excitant de sauter les chevaux, de les travailler. J’adore ça ! »

Il y a des chevaux qui t’ont marqué ?
« Celle qui m’a fait gagner à Saint-Galmier, Vodka du Montceau, et Vinga, que j’aime beaucoup. Après j’ai monté d’autres chevaux qui m’ont plu aussi, mais ces deux là m’ont le plus marqué ? »

Tu as des objectifs pour cette année et sur un terme plus long ?
« J’aimerais monter un peu plus, et si possible faire plus de gagnants. Mais c’est à moi de faire en sorte d’y arriver ! »

Tu as des passions ou activités en dehors des courses ?
« J’aime bien la moto, le tennis, je fais du foot et régulièrement de la natation. »

Un dernier mot pour les lecteurs ?
« Je les remercie, et c’est toujours un plaisir d’être à votre écoute ! »

 

Merci Thomas!!

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*