Interview de Ludovic Philipperon

Voici l’interview de Ludovic Philipperon, jockey d’obstacle…

Pourrais-tu te présenter et nous expliquer ton parcours?
« Je m’appelle Ludovic Philipperon, j’ai 25 ans. J’ai commencé mon apprentissage au Moulin à Vent à l’âge de 14 ans, j’étais chez Christiane Head-Maarek et j’ai monté environ soixante fois en plat pour une dizaine de gagnants. Vu ma taille, mon poids et mes difficultés pour monter en course, je me suis ensuite dirigé vers l’obstacle, et je suis allée chez Robert Collet en 2009. Depuis j’ai une réussite assez globale, je fais des années régulières, pour moi c’est très satisfaisant! »

Comment t’est venue l’idée d’être jockey?
« A l’âge de 14 ans, je ne savais pas trop quoi faire, je n’étais pas très bon à l’école. Mes oncles étaient jockeys, ils ont vu que j’avais le gabarit pour l’être aussi, et donc on a essayé! »

Tu as eu des modèles, des gens importants dans ta carrière?
« Des gens comme Olivier Peslier, qui sont toujours au top de leur forme. Quand j’étais chez Criquette il montait tous les Wertheimer, c’était une chance de monter avec lui le matin. Quand je me suis dirigé vers l’obstacle, j’ai travaillé avec Ervan Chazelle qui m’a appris beaucoup de choses chez Robert Collet, j’étais complètement novice! Sinon, je n’ai pas vraiment de modèle, je prends un peu de tout à tout le monde, je pense que chaque jockey a son « petit truc » et qu’en les regardant tous, je pourrais avoir moi aussi mon « petit truc ». « 

Il y a eu des chevaux importants pour toi?
« Oui, il y a eu des chevaux que je montais tout le temps, d’autres que j’ai monté dans des courses que tout le monde à vu, des Quintés ou des Listed Races. Mais chaque cheval est important, il ne faut pas monter un cheval moins qu’un autre parce qu’il est moins bon. »

Tu as des objectifs pour cette année et sur un terme plus long?
« Cette année, j’aimerais gagner un Groupe, c’est mon objectif principal. Mais ce que je veux avant tout, c’est être régulier dans les courses et les résultats. Je prends mon temps pour monter les échelons, je n’ai que 25 ans. »

Tu as des activités, des passions en dehors des courses?
« Je ne suis pas un fêtard, je sors peu, mais je vais souvent au cinéma, je fais de la natation pour entretenir ma forme. Dans ce métier, le poids est important, même si en obstacle je n’ai pas de problème, il faut toujours s’entretenir! Pour me divertir, je fais du paintball. »

Un dernier mot pour les lecteurs?
« Si ce sont des gens des courses, qu’ils y croient, jusqu’au bout! S’ils ne sont pas du milieu, qu’ils regardent les courses d’un bon oeil! »

 

Merci Ludovic!!

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*