Interview de Frank Panicucci

Pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours?
« Je m’appelle Frank Panicucci, je suis né à Nîmes, j’ai 28 ans. Mon parcours pour devenir jockey? Comme tous, ne pas trop aimer l’école et aimer les chevaux! On m’avait parlé de l’école des jockeys, j’ai fait des stages et ça m’a plu. Aujourd’hui j’en suis là! »

Comment vous est venue la passion des chevaux et des courses?
« Mes parents ne sont pas du tout du milieu. Je ne côtoyais pas le milieu des courses, je voyais de temps en temps le Quinté à la télévision, mais pas plus. A l’école des jockeys, ça m’a vraiment pris. Quand on fait ce métier là, qu’on entraîne des chevaux, on a forcément envie de monter en course! »

Il y a eu des modèles, des gens importants dans votre carrière?
« Oui, j’ai travaillé chez Monsieur Laffon-Parias qui m’a beaucoup aidé. Comme jockey, j’ai beaucoup appris de Miguel Blancpain, qui, quand j’avais ma décharge, m’a beaucoup appris et m’a formé pour monter en course et m’appliquer. Ce sont des personnes que je remercie. »

Il y a des chevaux qui vous ont marqué?
« Je n’ai jamais monté de très bons chevaux, des chevaux qui m’ont marqué. Mais tous les chevaux avec qui j’ai gagné ont été importants, ils m’ont amené à la victoire et m’ont aidé à me faire connaître. »

Vous avez un objectif à plus ou moins long terme?
« A long terme c’est de durer, gagner des courses tous les ans. Je ne me pose pas particulièrement d’objectif en début de saison. Ce que je veux surtout c’est faire une bonne année, avoir de bons clients et de leur être fidèle en gagnant des courses. »

Vous avez d’autres passions ou activités en dehors des courses?
« Oui, le foot. J’essaie d’y jouer souvent, j’y vais tous les mardis soirs. Avec le métier que je fais, ça n’est pas facile d’avoir d’autres activités à côté mais j’essaie d’en avoir une autre pour garder la forme et l’extraire un peu du milieu pour me vider la tête! »

Un dernier mot pour les lecteurs?
« Continuez à me faire confiance si vous êtes entraineurs, les parieurs aussi quand je leur dis si j’ai une chance ou non et d’être sympas avec moi! »

 

Merci Frank Panicucci !!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*